Oui, je suis un «domain addict», ce qui pourrais se traduire par un intoxiqué des noms de domaines

domain name

Pour mon blog, il a fallu que je me trouve un nom de domaine qui représentait bien le thème du blog, même si j'avais pas encore de thème défini... alors j'ai été bien content de trouver cybercarnet.net !! Avant ça je m'était dégoté infoduweb.com (car dans ma petite névrose, il est essentiel d'avoir au moins un .com) ainsi que goyette.biz (c'est sur, il me faut mon nom de famille pour avec un email de type prénom@nom.extension, malheureusement les extensions communes étaient toutes déjà réservée)

dot-tv.jpg

Ensuite quand j'ai vu que guillaume.tv était disponible, j'ai bien été obligé de le réserver et d'y faire un blog vidéo (oui oui... je sais que habituellement on cherche un nom de domaine pour son blog... moi je dois me trouver des blogs pour mes noms de domaines).

dot-me-logo.jpg

Un peu plus tard, j'ai étroitement surveillé la mise en vente des domaines en .me. J'avais une liste de jeux de mots (domain hacks) prête pour enregistrer des noms qui prendrait vite de la valeur. Il y a l'utilisation de «me» en tant que signification de «moi» en anglais comme email.me ou blog.me mais il y avait aussi les mots se terminant par «me» comme fanto.me et geno.me. En payant d'avance, on pouvait enchérir sur ces noms de domaines alors j'ai mis mes sous sur le seul domaine qui m'intéressait sans trop intéresser les revendeurs de noms de domaines : j'ai donc obtenu mon Guillau.me. Héhé je suis même pas certain de savoir quoi en faire de ce domaine mais c'est un de mes préférés.

Bon, voilà pour le résumé de mon intoxication aux noms de domaines... Maintenant passons au vif su sujet, les domaines .tel J'avais vu passer chez gandi (là ou je réserve mes noms de domaine) que les domaines en .tel allaient bientôt être diaponible mais cela ne m'avait pas intéressé (ouais, j'essaie de soigner mon addiction quand même... je veux pas être pris pour renouveler des dizaines de nom de domaines inutilisés à grand frais...)

Par contre, un article du blog de axe-net m'a ouvert les yeux sur l'originalité des domaines en .tel :

En gros et pour résumé drastiquement, un domaine en .TEL est une carte de visite électronique qui permet à chacun de donner accès à ses coordonnées. La particularité, c’est que les informations sont intégrées directement dans le DNS. Elles ne sont pas hébergées sur un serveur comme le sont habituellement les sites web.

Et il y avait un vidéo en plus:

De plus, les sites en .tel sont hyper normalisés, ils ont tous la même apparence et sont fait exclusivement pour partager nos coordonées (téléphonne, mobile, email, adresse etc...) et ce de façon complètement publique OU, au choix, on peut rendre certaines infos disponible a nos seuls contacts.

Alors devinez quoi : hier j'ai été m'enregistrer un domaine .tel (via gandi)... J'ai bien sur regardé la disponibilité de guillaume.tel (ho lala ça aurait été génial de l'avoir...) et de goyette.tel mais ils étaient pris (j'ai raté le goyette.tel de quelques heures selon le registre whois (NB : au moment de publier ce billet, les deux domaines que je viens de mentionner ne sont pas encore «activés», mais juste «réservés»)

Alors je me suis sorti avec guillaumegoyette.tel, puis j'ai reçu mon mot de passe quelques minutes (heures ? je sais plus trop) plus tard pour aller sur le panneau d'administration pour remplir mes informations. Le lendemain (aujourd'hui), le site est fonctionnel et affiche fièrement mes coordonées...

J'ai aussi enregistré quelques autres domaines en .tel qui pourrons soit me servir ou bien que je pourrai revendre... Ils ne sont pas encore activés mais j'ai mis la main sur:

Dans la catégorie «mon métier»

Dans la catégorie «mon loisir»

Dans la catégorie «personnages mytiques»

Dans la catégorie «yes, j'ai mis la main dessu»

[M. A. J. 5 avril 2009] Suite au commentaire de Tal, j'ajoute un petit vidéo viral qui donnerait envie à tout célibataires d'avoir son .tel

[M. A. J. 2 5 avril 2009] Je met sous forme de lien les autres domaines .tel que j'ai acheté puisque maintenant ils sont actifs